Donner envie aux enfants d’aller à l’école

06.09.2019 - 09:00 | Christian Possa

Dans le district d’Argoba en Éthiopie, le taux de scolarisation n’est que de 41 %, c’est-à-dire bien inférieur à lamoyenne nationale de 86 %. Fortede cette constatation, la FondationVillage d’enfants Pestalozzi a décidéd’investir dans la formation desenseignants, de produire du matérielpédagogique et de construire dessalles de classe afin d’améliorer le contexte scolaire.

rs10036_hochwertige-bildung_aethiopien_kinderdorf-pestalozzi
Zufriedene Schülerinnen und Schüler sind ein wichtiger Schritt zur Verbesserung der Einschulungsquoten.

Les dix écoles de notre projet se trouventdans la région Afar, située dans les hauts plateaux du sud de l’Éthiopie. «Si l’on nedispose pas d’un véhicule tout-terrain, les déplacements sont impossibles», explique Lucia Winkler, directrice des programmesen Afrique de l’Est. «Il faut deuxà trois heures de route et traverser plusieurs rivières pour rejoindre les écoles.»Récemment encore, les enseignants locaux ne bénéficiaient d’aucune formation continue et ont de ce fait accueilli le projetavec beaucoup de gratitude

Un pour tous, tous pour un

Le premier bloc de formation s’est déroulé à Aliyu Amba. Comme l’unique hôtel de la région ne possède que dix chambres, les institutrices et instituteur sont cherché des solutions de leur côtéen passant la nuit chez des parents afin que tout le groupe puisse participer à la formation. Ces séminaires se concentraient sur l’apprentissage précoce de la lecture, des méthodes pédagogiques centrées sur l’enfant et les principes de base de l’égalité de traitement. «Les ateliers au cours desquels les enseignants apprennent à produire eux-mêmes du matériel pédagogique et à l’utiliser en classe sont également très appréciés», constate Lucia Winkler.

«Les enseignants locaux ont accueilli les formations continues avec beaucoup de gratitude.»

Lucia Winkler – directrice des programmes en Afrique de l’Est

Mise à niveau de l’infrastructure

En plus de la formation continue des enseignants avec toutes ses facettes,de la réalisation d’activités extrascolaires ou d’un travail de sensibilisation à l’importance de l’éducation dans les communes, des mesures au niveau de l’infrastructure contribuent également à l’amélioration globale du contexte éducatif. «Les bâtiments scolaires et leur environnement doivent aussi être attrayants pour que les enfants aient envie d’aller à l’école et s’y sentent en sécurité», affirme Lucia Winkler. La Fondation Village d’enfants Pestalozzi collabore avec des ingénieurs locaux pour ses projets de construction, mais s’appuie également sur un architecte suisse qui apporte une grande expérience dans ce domaine. «Il accompagne étroitement le projet et contrôle la qualité des travaux.»

Autres articles de Christian Possa

Donner

Oui, j’aimerais effectuer un don pour les projets les plus urgents.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour le Village d'enfants.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Afrique de l’Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Amérique centrale.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Asie du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais rejoindre le Cercle d’amis.

Merci beaucoup pour votre don

Faites savoir à vos amis de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi.

Partager