Des cours en régions isolées

27.04.2020 - 17:15 | Christian Possa

L’année dernière, la Fondation Village d’enfants Pestalozzi a lancé un nouveau projet au Mozambique. Cette initiative se déroule dans l’est du pays, soutenant la vie de 15 écoles. En raison de leur isolement, ces établissements n’ont pas souvent été pris en compte par le passé. Aujourd’hui, l’organisation partenaire Esmabama Association remédie au problème.

haende_schreiben_etwas_auf_papier_-_stiftung_kinderdorf_pestalozzi
Depuis 2019, la Fondation Village d’enfants Pestalozzi soutient 15 écoles dans la province de Sofala.

«Jusqu’à présent, nous n’avions qu’une seule autorisation pour la province de Maputo, au sud du pays. Notre objectif était d’accompagner également les régions isolées du Mozambique», explique Lucia Winkler, responsable du programme en Afrique de l’Est. En outre, la région de Sofala a été ravagée par le cyclone Idai au mois de mars. Cette catastrophe a notamment entraîné la mort de plus de 1000 personnes et causé de nombreux ravages dans la mégalopole de Beira. À présent, la Fondation a développé ses activités dans 15 écoles des quartiers Buzi, Chibabave et Machanang, éloignées de plus de 100 kilomètres des instances éducatives les plus proches. Les travailleurs du service public ne pouvaient ni soutenir les intérêts des écoles du projet, ni les superviser. Par conséquent, les absences d’enseignants et d’élèves étaient très élevées et la qualité de l’éducation très faible. Avec l’organisation partenaire Esmabama Association, diverses activités sont désormais mises en place afin d’augmenter les performances des enfants et des enseignants. D’une part, les enseignants sont continuellement formés et accompagnés en cours par les employés du bureau régional pour l’éducation. D’autre part, des réunions parentales sont régulièrement organisées. «Nous souhaitons ainsi discuter des raisons du taux d’absentéisme élevé et montrer aux parents qu’il est important d’envoyer leurs enfants à l’école», rapporte le responsable du programme en Afrique de l’Est.

Lancement réussi

Afin de réussir leur apprentissage, les enfants ont besoin d’un environnement favorable dans lequel ils se sentent bien. La province de Sofala est très indigente, nous avons donc également investi dans les équipements: «Du mobilier de première nécessité, comme des tables et des bancs d’école, a été acheté.» En outre, les enfants doivent avoir un coin créatif et un coin lecture où ils peuvent passer du temps durant leur temps libre. Lucia Winkler est satisfaite du début du projet dans la province de Sofala. «Travailler ici en vaut la peine. Nous sommes déjà à la recherche d’un autre partenaire qui permette à encore plus d’enfants d’avoir accès à une éducation de qualité.»

Autres articles de Christian Possa

Donner

Oui, j’aimerais effectuer un don pour les projets les plus urgents.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour le Village d'enfants.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Afrique de l’Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Amérique centrale.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Asie du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais rejoindre le Cercle d’amis.

Merci beaucoup pour votre don

Faites savoir à vos amis de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi.

Partager