«Quand des déchets deviennent quelque chose de merveilleux»

17.12.2019 - 17:18 | Christian Possa

Ahmed Seif Khaled, instituteur de métier et artiste dans l’âme, crée du matériel visuel comme support pédagogique à l’école primaire Nyamigota. Dans cette interview, il explique ce dont il a besoin pour les produire et la manière dont ces objets stimulent la créativité des enfants.

Dans le district de Geita au bord du lac Victoria, la Fondation Village d’enfants Pestalozzi soutient 20 écoles dans le cadre d’un projet visant à améliorer l’environnement pédagogique à travers des méthodes d’enseignement non violentes. Les supports pédagogiques que les enseignants apprennent à fabriquer eux-mêmes sont le ciment qui lie les méthodes d’enseignement participatives.
ahmed_seif_khaled_unterrichtshilfen_nelico_patenschaftsbericht_02_2019_stiftung_kinderdorf_pestalozzi_done
Deux coeurs battent dans sa poitrine, celui de l’enseignant et celui d’un artiste: Ahmed Seif Khaled, tenant une maquette de l’Afrique réalisée avec des coquillages du lac Victoria.

Ahmed, tu montres à des enseignants comment réaliser des supports pédagogiques. En quoi est-ce compliqué? Lorsque je suis arrivé ici, le matériel pédagogique était très sommaire et grossier. C’est la raison pour laquelle les institutrices et instituteurs se sont mis à produire eux-mêmes du matériel visuel pour leurs cours, à partir de choses très simples qu’ils trouvent dans leur environnement quotidien. Il peut s’agir de couvercles de bouteilles, de pierres, de terre glaise, de feuilles de bananiers et autres. Les frais s’en trouvent réduits et cela stimule également la réflexion des élèves au-delà des limites supposées. En outre, nous contribuons ainsi à maintenir l’environnement propre: nous récoltons des déchets pour en faire quelque chose de merveilleux. 

Peux-tu nous donner quelques exemples de supports pédagogiques? Oui, bien sûr. Nous avons par exemple réalisé des affiches et des posters sur différents thèmes traités dans les cours, des règles à calcul, des horloges simples pour des exercices sur l’heure, des animaux empaillés en plastique, des rangées de chiffres avec des capsules à couronne ou des paysages en carton et en argile pour les cours de géographie. 

Comment les enfants y réagissent-ils? Les enfants possèdent de multiples talents! Quand ils voient que leurs enseignants réussissent à fabriquer de si belles choses, cela les inspire eux-mêmes et ils amènent des matériaux récoltés dans leur propre environnement. Nous pouvons ensuite en faire quelque chose ensemble. L’important, c’est de leur consacrer du temps, de réaliser les idées qu’ils ont imaginées. C’est ainsi que nous produisons par exemple des guitares élémentaires ou des marmites en argile. Si nous reconnaissons les talents des enfants, nous leur offrons l’occasion de les déployer avec créativité.

«L’important, c’est de consacrer les enfants du temps, de réaliser les idées qu’ils ont imaginées.»

Ahmed Seif Khaled – Lehrer

Que ressens-tu lorsque tu constates que ton travail inspire les enfants? Je suis toujours très heureux quand les enfants viennent avec des idées personnelles. Mais j’ai également l’impression de leur être redevable, parce que leur enthousiasme me comble de satisfaction. Mon but est qu’ils prennent conscience de leur environnement local, de sa beauté et qu’ils s’en servent pour créer eux-mêmes des objets. 

Est-ce que certains environnements scolaires permettent aux élèves et aux enseignants d’être particulièrement créatifs? Nous avons mis en place un club d’activités artistiques et culturelles, mais actuellement, nous manquons malheureusement
encore de temps pour nous en occuper. Il n’est de ce fait ouvert aux élèves qu’une fois par semaine, en dehors des heures de cours. Mais les enfants font également preuve de créativité chez eux: parfois, ils viennent avec des objets qu’ils ont commencé à fabriquer à la maison et que nous terminons à l’école.


Peut-on aussi utiliser des supports pédagogiques créatifs pour des branches comme les mathématiques? Évidemment. C’est même justement très important pour rendre de tels cours plus accessibles. Les élèves apprennent par exemple plus vite lorsqu’ils peuvent se référer à un support visuel. On le constate très nettement.

Autres articles de Christian Possa

Donner

Oui, j’aimerais effectuer un don pour les projets les plus urgents.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour le Village d'enfants.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Afrique de l’Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Amérique centrale.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Asie du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais rejoindre le Cercle d’amis.

Merci beaucoup pour votre don

Faites savoir à vos amis de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi.

Partager