Puiser ses forces dans l’amour de la nature

25.06.2020 - 17:15 | Milena Palm

Énergique et passionné, voici comment décrire Zung Ting, responsable du programme d’éducation à l’environnement au sein du projet «Des écoles plus propres et écologiques» au Myanmar.

zung_tin_steht_vor_garten-stiftung_kinderdorf_pestalozzi
Zung Ting souhaite un développement durable, synonyme de cohabitation harmonieuse.

Après avoir grandi dans le village de Sagapa, Zung Ting entretient un lien total avec la nature: «Notre mode de voisinage était simple. Pour les villageois, il était tout naturel de s’entraider. Nous avons cultivé nous-mêmes nos denrées alimentaires, ou les avons récoltées en forêt, et nous avons pêché dans le fleuve.»

Aujourd’hui, il travaille chaque jour en totale harmonie avec son amour de la nature. Penser à son village si charmant et à sa proximité avec la nature lui insuffle chaque matin de nouvelles idées. «Lorsque je vivais au village, j’entendais toujours les oiseaux chanter au réveil. Me lever avec un tel état d’esprit est une source d’inspiration pour toute la journée », explique-t-il.

De Sagapa à la grande ville

 En dépit de son amour pour la vie rurale, Zung Ting et sa famille vivent aujourd’hui en ville. Dès 1987, le jeune homme qui avait alors 18 ans a dû quitter son village natal avec ses parents et s’enfuir vers Myitkyina, capitale de l’État de Kachin. Le conflit armé opposant depuis des décennies les combattants indépendantistes rebelles et l’armée du gouvernement central a contraint sa famille à prendre le départ. Y retourner n’était pas envisageable. Au contraire, ce père de quatre enfants a dû à nouveau déménager en 2015 avec sa famille. «Il n’y a quasiment aucune opportunité d’emploi. La qualité de l’éducation et des infrastructures sont également mauvaises dans ma région natale», explique- t-il. Encore plus grave: les services de soin de faible qualité, dont dépendait sa famille. Sans oublier le conflit armé, aussi menaçant qu’autrefois. d’éducation à l’environnement au sein du projet «Des écoles plus propres et écologiques ».

Apprendre comment protéger l’environnement

 Zung Ting exerce son métier de tout son coeur, avec une grande joie. Pour ce spécialiste, il est essentiel de sensibiliser les enfants à une cohabitation durable avec la nature. En effet, le Myanmar poursuit une politique de développement, qui se focalise sur une croissance économique. «De nombreux projets d’envergure sont actuellement sur pied, et menacent notre environnement. Souvent, ils détruisent la nature en un rien de temps. Les forêts doivent reculer devant la progression de l’agriculture.» Les enfants inscrits aux écoles du projet ont pu bénéficier d’un enseignement pratique, et étudier en classe comment prendre soin de l’environnement. Zung Ting a pour seul voeu d’avenir un monde en paix. Avoir une paix entre les gens du pays, et une paix dans le sens d’un développement durable qui offre une cohabitation harmonieuse entre les plantes, les animaux et les populations. Aujourd’hui, la famille vit à l’autre bout du pays, à Yangon. Là aussi, Zung Ting prit soin d’honorer son poste auprès de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi. Jusqu’alors, il travaillait pour une ONG internationale dans le domaine de l’aide humanitaire et de l’environnement, ce qui décupla sa passion pour les sujets liés à l’écologie.

Le choix du coeur

 Zung Ting débuta son premier degré universitaire avec des études d’histoire. Mais très rapidement, il se réorienta vers des activités caritatives et s’engagea dans différents projets de la communauté. L’un d’entre eux était le «Community-Forest- Project», étape décisive vers sa mission actuelle. «Beaucoup de villageois vivent en communion avec la forêt. La nature constitue leur moyen de subsistance et leur base de vie. En perdant la forêt, ils perdent tout.» De ce fait, le plus grand souhait de Zung Ting est d’instaurer une cohabitation plus durable entre l’homme et l’environnement. Depuis 2016, il travaille en priorité auprès de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi, en tant que responsable du programme

Autres articles de Milena Palm

Donner

Oui, j’aimerais effectuer un don pour les projets les plus urgents.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour le Village d'enfants.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Afrique de l’Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Amérique centrale.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Asie du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais rejoindre le Cercle d’amis.

Merci beaucoup pour votre don

Faites savoir à vos amis de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi.

Partager