Cybathlon – la technique mise à l’honneur

rs19642_20211014_cybathlon-34

Cybathlon est une spin-off de l’ETH œuvrant en faveur de l’inclusion et de la suppression des barrières. Au camp du projet Cybathlon@school, les 40 participant-e-s apprennent comment fonctionnent les systèmes d’aide par la robotique ou à quels défis quotidiens sont confrontées les personnes handicapées. Répartis en groupes, les petits ingénieurs âgés de 11 à 15 ans développent des bras de préhension électroniques, qui se déplacent grâce aux signaux émis par les muscles. Pour Niklas, l’atelier pratique est son moment préféré de cette semaine de camp: «Je n’avais pas imaginé qu’on puisse travailler directement sur des exosquelettes. Cela reste pour moi le meilleur souvenir.»

Niklas a 14 ans et habite avec sa famille dans un village de 2000 âmes du canton de Bâle-Campagne. Sa présence au Village d’enfants n’est pas vraiment le fruit du hasard, car il lui a suffit de lire un seul mot sur le flyer du projet du Cybathlon: bionique. «C’est exactement ce que je veux faire plus tard», s’extasie Niklas. La bionique a pour mission de s’inspirer des phénomènes naturels pour créer des technologies. L’adolescent de 14 ans cite pour exemple la fermeture auto-agrippante, les prothèses ou l’exosquelette.

«C’est pour ça que je veux devenir bionicien. Pour aider d’autres personnes avec des prothèses ou des exosquelettes. »

Autres rapports

Aux acteurs du monde politique, assez parlé
Des rencontres qui appellent à la réflexion
Comment le contenu local des cours génère une identité
Laisser la place à l’apprentissage

À l'aperçu