La paix comme thème de projet

25.07.2018 - 11:08 | Tashi Shitsetsang

Selon les chiffres du Réseau de centres de conseil pour les victimes du racisme, 301 cas de racisme ont été dénoncés en Suisse l’année dernière. Une grande partie de ceux-ci s’étaient produits sur le lieu de travail ou à l’école. Le but d’un projet thématique de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi consiste précisément à apprendre aux élèves comment prévenir de telles discriminations et développer la tolérance et la compréhension mutuelles.

themenprojekt_
Les semaines thématiques apprennent aux enfants à mieux se connaître et à comprendre leur environnement.
Selon le Réseau de centres de conseil pour les victimes du racisme, 42 cas de racisme dans le cadre de l’école ont été dénoncés en 2017. Ces chiffres montrent à quel point l’exclusion et les discriminations sont présentes dans les classes du pays. Beaucoup d’enseignants abordent le thème, mais ils manquent souvent de ressources pour l’intégrer de manière plus approfondie aux cours. Nos semaines thématiques permettent de ce fait aux enfants de mener une réflexion intensive autour des discriminations, du racisme et des préjugés.

Concis mais intensif

Nos projets thématiques se déroulent au Village d’enfants Pestalozzi à Trogen ou sur place, dans des écoles, et sont supervisés par des pédagogues de la Fondation. Ils s’adressent à des classes d’écoles primaires, secondaires, professionnelles et gymnasiales. La durée maximale est de cinq jours – peu à première vue, mais l’approche est intensive. Monika Bont, chargée de projets, le confirme: «Les thèmes sont traités de manière très approfondie dans le cadre de nos projets. En quelques jours, les élèves abordent des problèmes sociaux qu’ils peuvent aussi rencontrer en classe: racisme, mobbing, préjugés, pour n’en citer que quelques exemples. Les enfants et les adolescents apprennent, sous un mode ludique, comment faire preuve de courage civique et résoudre des conflits sans violence.

themenprojekt_1
Des exercices pédagogiques aident les enfants à surmonter leurs préjugés.

Différentes méthodes

Divers exercices sont également con-sacrés à des thèmes tels que notamment l’identité, les valeurs et les droits de l’enfant. Les élèves réfléchissent à leur propre attitude et deviennent ainsi conscients de leur opinion. Des jeux de rôles leur permettent d’expérimenter différentes situations. Julian, un élève de huit ans d’une école d’Abtwil, a participé avec sa classe à un tel projet qui lui a permis de découvrir ce qu’est le mobbing. «Je me sentais vraiment mal, je trouvais qu’on me traitait de manière injuste. Il ne faudrait jamais exclure personne», constate-t-il à présent.

C’est en forgeant …

Selon le Réseau de centres de conseil pour les victimes du racisme, plus de la moitié des victimes ont de 26 à 65 ans. Pour prévenir les cas de discrimination à l’âge adulte, il est donc très important de sensibiliser les jeunes. C’est pourquoi nos projets s’adressent sciemment à des enfants et des adolescents.

Penser puis agir

Chaque exercice fait ensuite l’objet d’une discussion de groupe. Les enfants et les adolescents peuvent exprimer leurs sentiments tout en écoutant l’opinion de leurs camarades. En plus de stimuler la réfl exion, de tels exercices incitent aussi les jeunes à revoir leur comportement à l’issue du projet. Antonia Truniger, enseignante du secondaire à St-Gall, l’a constaté: «Depuis que nos élèves étaient au Village d’enfants Pestalozzi, il y a nettement moins de confl its dans la cour de récréation.» 

Autres articles de Tashi Shitsetsang

Donner

Oui, j’aimerais effectuer un don pour les projets les plus urgents.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour le Village d'enfants.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Afrique de l’Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Amérique centrale.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Asie du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais rejoindre le Cercle d’amis.

Merci beaucoup pour votre don

Faites savoir à vos amis de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi.

Partager