Les 30 ans de Tchernobyl

26.04.2016 - 09:14 | Maya Mathias

Aujourd’hui, cela fait 30 ans que la catastrophe nucléaire de Tchernobyl a eu lieu. Les personnes originaires des pays affectés souffrent encore des conséquences de cette catastrophe. Depuis 1996, la Fondation Village d’enfants Pestalozzi invite des enfants et des adolescents de la région de Tchernobyl à venir au Village d’enfants.

news_100_tschernobyl_01
© Fondation Village d’enfants Pestalozzi

Le 26 avril 1986, un réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine, explosait, libérant de la radioactivité. Un nuage radioactif se formait et irradiait surtout une partie de l’Ukraine, de la Biélorussie et de la Russie. Suite à cet accident maximal hypothétique, la région entourant le réacteur était évacuée et une zone d’exclusion d’un rayon de 30 kilomètres mise en place.

Pourtant, 30 ans après, les conséquences de la catastrophe de Tchernobyl se font encore sentir. Des millions de personnes sont toujours victimes des lésions directes des radiations, mais aussi des conséquences économiques, sociales et sanitaires indirectes y relatives. Parmi elles, il y a aussi des enfants et des adolescents qui vivent dans les zones fortement irradiées autour de Tchernobyl.

«Les enfants et les adolescents affectés ont eu la possibilité de s’y reposer pendant trois à quatre mois.»

Suite à cette catastrophe et à la douleur provoquée, la Fondation Village d’enfants Pestalozzi a décidé, en 1996, d’inviter des enfants et des adolescents de la région de Tchernobyl à venir au Village d’enfants de Trogen. Des enfants et des adolescents affectés ont eu la possibilité de s’y reposer pendant trois à quatre mois. L’environnement sain, les repas équilibrés ainsi que les jeux et le sport en plein air ont été bénéfiques à leur système immunitaire, mais aussi à leur état de santé psychique.

Aujourd’hui, les projets pour les enfants et les adolescents de la région de Tchernobyl font partie des projets d’échange interculturel de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi. Le développement de capacités de communication interculturelle figure au cœur de cet échange organisé sur deux à trois semaines. Les enfants et les adolescents se penchent ainsi sur des sujets importants, tels que les droits de l’enfant, l’antiracisme ou encore l’interculturalité, qu’ils évoquent avec des jeunes du même âge issus de différents pays.

Autres articles de Maya Mathias

Donner

Oui, j’aimerais effectuer un don pour les projets les plus urgents.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour le Village d'enfants.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Afrique de l’Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Amérique centrale.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Asie du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais rejoindre le Cercle d’amis.

Merci beaucoup pour votre don

Faites savoir à vos amis de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi.

Partager