Nouvelles salles de classe pour des enfants éthiopiens

24.07.2019 - 16:34 | Veronica Gmünder

Tous les enfants ont le droit d’aller à l’école, tel est l’objectif de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi. Quand il n’y a pas suffisamment de locaux, il faut d’abord investir dans l’infrastructure. C’était notamment le cas en Éthiopie, où la Fondation a récemment inauguré de nouveaux espaces scolaires. Un architecte des Grisons a supervisé le projet de construction de l’organisation partenaire de la Fondation.

neues_schulhaus-aethiopien-stiftung_kinderdorf_pestalozzi
Le calme avant la tempête: 80 élèves vont bientôt occuper les nouvelles classes.

Réputée pour ses différentes zones de végétation, l’Ethiopie surprend les visiteurs par des paysages verts et vallonnés dans le sud-ouest du pays. Les enfants de cette région bénéficient d’un projet scolaire de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi. Pour eux, c’est aujourd’hui une journée très particulière: l’inauguration officielle de deux nouvelles salles de classe.

Dans le cadre d’une grande fête réunissant toute la communauté villageoise. Beaucoup de parents sont venus assister à la cérémonie, ainsi que des représentantes et représentants des autorités scolaires du district et du département de l’Education de la zone South Omo. Lucia Winkler, directrice des Programmes Afrique de l’Est de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi, est fière des résultats obtenus. Dans son discours inaugural, elle a encouragé les enseignants à prendre soin des nouveaux locaux pour qu’un maximum d’enfants puisse en profiter à l’avenir. Elle a également remercié les parents qui soutiennent leurs enfants et les motivent à aller à l’école. Cela ne va malheureusement pas de soi: beaucoup d’enfants manquent de soutien de la part de leurs parents dans leur parcours éducatif.

Aster est l’une des élèves de cette école. Ses branches préférées sont l’anglais et l’amharique, la langue officielle de l’Éthiopie. A 13 ans, elle rêve de devenir institutrice: «J’aime beaucoup aider mes frères et soeurs dans leurs devoirs.» Le cours auquel Aster assiste ensuite porte sur la biodiversité. L’instituteur explique ce que l’on entend par là, en incitant ses élèves à participer: «Pourquoi a-t-on besoin d’eau?» Beaucoup de mains se lèvent: «Pour boire», répond une jeune fille. «Pour faire la vaisselle», dit une autre. Les réponses fusent et l’instituteur hoche la tête d’un air satisfait. Il ajoute que la planète est recouverte d’eau à plus de 70%. Les élèves notent avec application dans leurs cahiers ce que le maître vient d’écrire au tableau.

Daniel Schwitter, l’architecte, assiste à la scène avec contentement. Il était responsable du projet de construction et se déclare très satisfait du résultat: «J’ai veillé à ce que les locaux soient accueillants, suffisamment lumineux et à même de bien protéger les enfants de la pluie.»

jugendliche_in_schulzimmer-projekt-stiftung_kinderdorf_pestalozzi
Aster assiste à un cours sur la biodiversité.

La Fondation Village d’enfants Pestalozzi avait mandaté Daniel Schwitter pour la construction de quatre écoles dans les environs de Jinka. L’architecte suisse possède une grande expérience dans la construction de bâtiments scolaires. Dans l’interview à la page suivante, il vous présente son travail.

Autres articles de Veronica Gmünder

Donner

Oui, j’aimerais effectuer un don pour les projets les plus urgents.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour le Village d'enfants.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Afrique de l’Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Amérique centrale.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Asie du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais rejoindre le Cercle d’amis.

Merci beaucoup pour votre don

Faites savoir à vos amis de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi.

Partager