«Personnellement, je privilégie la diversité»

Martyna Trojan a accompagné en tant que traductrice des élèves polonais de primaire, venus passer une semaine d’échanges au Village d’enfants. Durant notre interview, elle témoigne du lieu et de l’esprit fédérateur qu’il génère, des activités partagées, et pour quelle raison le séjour a été une source d’inspiration, pour les enfants comme pour elle.

rs19337_20210907_apw_polen_gossau_walenstadt-55

Martyna, quel est ton ressenti de la semaine passée au Village d’enfants?
Il s’agissait de mon premier séjour là-bas. L’esprit de communion et la liberté qu’il nous a été possible d’exprimer sur place, ainsi que l’approche créative mise en place lors des travaux pédagogiques m’ont le plus plu. J’ai particulièrement été impressionnée par la place accordée à l’expression personnelle des enfants. En pologne, ce n’est pas tellement l’approche utilisée.

Selon toi, qu’est-ce qui fait la différence?
Je pense qu’il s’agit de la passion, de la sensibilité et de l’empathie exprimés. Je ne sais pas s’il est possible d’apprendre ces approches en travaillant avec les enfants. Elles découlent plutôt d’un contexte culturel ou de ce qui se passe autour.

Comment cela se passe-t-il chez toi, en Pologne?
Je le ressens ainsi: les écoles de Pologne suivent le schéma de la pensée. Elles souhaitent que tous les enfants partagent les mêmes pensées. Quelquefois, les enseignants expriment leur opinion de manière trop prégnante. Cela nuit à la créativité des enfants. Il s’agit de la plus belle chose au monde, qui fait de chacun d’entre nous des êtres uniques. Personnellement, je privilégie la diversité.

Selon toi, quelles sont les vertus d’un projet d’échanges avec le Village d’enfants?
Ici, le processus est plus important que le résultat. Par exemple, si un enfant souhaite peindre, peu importe ce qui sera représenté sur la toile. Ce que nous devons étudier, c’est le processus qui lui traverse l’esprit et qu’il va employer. Ce processus est la véritable leçon à retenir.

Durant une semaine, tu as pu accompagner de près les enfants de Pologne. Quels changements as-tu observés?
Plusieurs d’entre eux ont certainement compris l’importance de maîtriser l’anglais. Je pense que ce projet d’échanges les a inspirés et motivés. Ici, ils ont pu constater que la maîtrise d’une langue leur permet de communiquer avec d’autres enfants. Cette langue leur a permis de nouer de nouvelles amitiés. J’ai également pu observer que certains des enfants se sont épanouis soudainement, déployant une bonne dose d’énergie et de rires.

Qu’as-tu personnellement rapporté à la maison?
De nombreuses choses, qui vont bien au-delà des magnifiques paysages sur le lac et les montagnes. Je pense que la semaine m’a inspirée à m’interroger davantage sur mon rôle au sein de la société. De plus, j’ai désormais envie de renforcer mes connaissances en allemand. J’avais déjà certaines notions, mais elles ne sont pas systématiquement suffisantes. Je souhaite prendre des cours et me mettre à niveau.