Tisser des liens avec des inconnus

15.03.2021 - 12:24 | Christian Possa

Sommet des enfants en Éthiopie - un an après. Dans la vidéo, nous passons en revue le Sommet des enfants et demandons à Etsegenet Kebede, responsable de l'éducation de l'organisation partenaire locale Ethiopian Center for Development.

youtube_thumbnail

Etsegenet Kebede, en amont du Children’s Summit, une semaine préparatoire est organisée à l’attention des formateurs*trices. Selon toi, quels éléments ont été mis en lumière par cette étape?

Cet évément nous a aidé lors d’activités quotidiennes et lors du travail d’animation durant le sommet. L’atelier dédié à l’éducation interculturelle a sensiblement contribué à compléter la formation des enseignants et des accompagnateurs.

Quels éléments de formation ont fait leurs preuves au quotidien du projet?

Kate et Julian sont éducateurs au Village d’enfants Pestalozzi. Ils nous ont montré combien respecter les similitudes et les différences peut effectivement avoir une influence positive chez d’autres personnes. Avec leur aide, nous avons pu développer un carnet d’activités détaillées, auquel nos partenaires et nous pourrons désormais avoir recours.

Quels souvenirs particuliers gardes-tu du Children’s Summit?

Durant les premiers jours, cela a été très difficile de convaincre les élèves de dormir dans les chambres qui leur avaient été attribuées et de manger à la table de leurs nouveaux amis. Il était d’autant plus intéressant, après deux jours, de voir soudainement les enfants de différentes régions jouer ensemble sur le terrain. Lors de la cérémonie de clôture, des larmes ont même été versées lorsque les participants se sont dit au revoir.

Comment les enfants ont-ils vécu cet échange?

Dans leur réflexion, de nombreux participants ont indiqué qu’ils ne s’attendaient pas à s’amuser autant grâce à un échange de cultures et à un apprentissage aussi interactif, participatif et divertissant. Ils ont aussi clairement exprimé le fait que la plate-forme les avait aidés à prendre confiance en eux et à respecter le mode de vie et la culture d’autres personnes.

Une année fructueuse s’est écoulée depuis le Children’s Summit. Comment a fonctionné le transfert d’expériences et de connaissances?

Utiliser des médias spécifiques aux thèmes et coopérer avec différents clubs pour enfants au sein des écoles du projet est devenu une méthode-clé afin de diffuser de nouvelles informations et d’observer des améliorations. Malheureusement, ce travail a été limité en mars, après la fermeture des écoles suite au Covid-19. Toutefois, nous planifions de poursuivre notre action dès la réouverture des écoles.

Autres articles de Christian Possa

Donner

Oui, j’aimerais effectuer un don pour les projets les plus urgents.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour le Village d'enfants.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Afrique de l’Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Amérique centrale.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Asie du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais rejoindre le Cercle d’amis.

Merci beaucoup pour votre don

Faites savoir à vos amis de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi.

Partager