Une journée dans la vie des étudiants emPower

03.02.2016 - 14:58 | Laura Lily Martinez

Durant huit mois, la jeune femme a vécu et étudié au Village d’enfants Pestalozzi de Trogen. Elle y a suivi le programme de formation continue emPower, qui s’adresse aux personnes travaillant pour les organisations partenaires de la Fondation. Durant cette année, neuf femmes et cinq hommes issus de sept pays différents ont partagé un même toit. Laura Lily Martinez, Hondurienne de 23 ans, nous raconte le quotidien de ces jeunes gens.

news_17_laura_1
Laura Lily Martinez et d’autres étudiants emPower. © Fondation Village d’enfants Pestalozzi
Pour les étudiants du programme de formation continue emPower, la journée débute entre 07h00 et 08h00, par une douche et un petit-déjeuner. Certains se cuisinent quelque chose, d’autres se contentent d’un café pour bien se réveiller – et puis on voit quelqu’un arriver en courant à la cuisine pour déposer sa liste pour le repas de midi. A 08h55, tout le monde quitte le bâtiment emPower pour être à l’heure en cours. Mais il y en a toujours un de nous qui est en retard. Le cours commence à 09h00, le plus souvent par un jeu d’échauffement. Ensuite, nous abordons le thème de la journée, qui fait généralement l’objet de discussions de groupes. A midi, deux étudiants amènent le repas de la cantine dans notre bâtiment, tandis que les autres s’attellent aux tâches qui leur ont été affectées. Maintenir les lieux en ordre est l’un de nos plus gros défis, notamment le nettoyage de la cuisine, des salles de bains et des autres pièces de la maison – la plupart des différends éclatent en effet à cause du ménage. Nos journées sont rythmées par les cours, la rédaction de rapports, les réunions et les tâches ménagères. Le temps libre, c’est pour le week-end: certains en profitent pour faire des excursions, d’autres restent au Village d’enfants pour se reposer. La pression relative à laquelle nous sommes soumis a néanmoins des aspects positifs. Nous apprenons ainsi à fractionner notre temps et à répartir nos tâches en accord avec les autres et de façon à ce que chacun contribue à la vie de groupe.

«Car il n’est pas toujours évident de savoir comment communiquer au mieux certaines choses et si chaque idée ou opinion émise est réellement bien comprise. »

Laura Lily Martinez – Participante au programme de formation continue emPower
L’autre défi, c’est la communication. Car il n’est pas toujours évident de savoir comment communiquer au mieux certaines choses et si chaque idée ou opinion émise est réellement bien comprise. L’avantage, c’est notre cohésion. En tant qu’étudiants, nous sommes très proches les uns des autres et nous entraidons en permanence. La cohabitation a ceci de bien: elle force à tenir compte et à se soucier des autres. En nous amenant à découvrir d’autres cultures, pays, langues, spécialités culinaires traditionnelles, ainsi que diverses façons de communiquer, elle nous enrichit beaucoup. C’est une excellente expérience qui nous apprend la tolérance et l’acceptation d’opinions et de façons de penser différentes. On découvre que les autres font bien également, même s’ils ne s’y prennent pas comme nous.

Autres articles de Laura Lily Martinez

Donner

Oui, j’aimerais effectuer un don pour les projets les plus urgents.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour le Village d'enfants.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Afrique de l’Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Amérique centrale.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Asie du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais rejoindre le Cercle d’amis.

Merci beaucoup pour votre don

Faites savoir à vos amis de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi.

Partager