Prendre les droits de l’enfant au sérieux

18.02.2020 - 16:48 | Veronica Gmünder

Certains enfants ont envie de jouer au foot, de lire ou de dessiner pendant leurs loisirs, alors que d’autres se préoccupent des droits de l’enfant. Lors de la Conférence des enfants en novembre dernier, 55 participants ont intensément débattu des droits de l’enfant avant d’élaborer des mesures pour une meilleure application, à l’école, dans l’action politique ou, globalement, au sein de la société.

kinder_im_kreis_kinderkonferenz_stiftung_kinderdorf_petsalozzi
Les enfants élaborent leurs revendications avec l’aide de pédagogues professionnels.

Même si les droits de l’enfant ont été définis il y a déjà 30 ans, ils ne sont toujours pas suffisamment ancrés, même en Suisse. Des atteintes aux droits de l’enfant sont régulièrement dénoncées. Des enfants en entendent parler, que ce soit à l’école ou à la maison. 55 enfants de Suisse alémanique ont décidé de s’engager en participant à la Conférence des enfants, comme Claire, par exemple: «Je voudrais que tout le monde respecte les droits de l’enfant.» Les thèmes abordés à la Conférence étaient notamment le travail des enfants, les réseaux sociaux ainsi que le rapport du Réseau suisse des droits de l’enfant et ont débouché sur des propositions.

Revendications des enfants à Berne

L’une des revendications des enfants était par exemple: «Nous voulons qu’on cesse d’importer en Suisse des produits fabriqués par des enfants.» Afin de se faire entendre au Palais fédéral, une délégation d’enfants se rendra à Berne ce printemps. Linda Estermann et Yael Bloch, membres du Lobby Enfants Suisse, les accompagneront: «Nous nous engageons pour faire entendre la voix des enfants et des adolescents au Palais fédéral», dit Bloch.

«Nous voulons qu’on cesse d’importer en Suisse des produits fabriqués par des enfants.»

madche_denkt_nach_kinderkonferenz_stiftung_kinderdorf_pestalozzi
Anna se demande ce que l’on entend par «travail des enfants».

Droit d’exprimer son avis

Les filles et les garçons qui ont participé à la Conférence des enfants avaient déjà acquis le droit d’être entendus sur place: ils ont notamment pu fixer eux-mêmes les règles en matière d’extinction des feux ou d’utilisation des smartphones au Village d’enfants. Le droit de jouer, de rire, de rêver n’a bien entendu pas été négligé: dès la fin des ateliers, les enfants s’amusaient sur le terrain de foot ou au foyer.

«Les enfants deviendront des ambassadrices et ambassadeurs des résultats obtenus à la Conférence, dans leur école, en famille et dans leur commune.»

Futurs ambassadeurs des droits de l’enfant

Organisée pour la quatrième fois, la Conférence des enfants est un projet commun de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi, du Conseil Suisse des Activités de Jeunesse et du Lobby Enfants Suisse. Le chef de projet Julian Friedrich se déclare satisfait: «Les enfants deviendront des ambassadrices et ambassadeurs des résultats obtenus à la Conférence, dans leur école, en famille et dans leur commune.»

Autres articles de Veronica Gmünder

Donner

Oui, j’aimerais effectuer un don pour les projets les plus urgents.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour le Village d'enfants.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Afrique de l’Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Amérique centrale.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Asie du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais rejoindre le Cercle d’amis.

Merci beaucoup pour votre don

Faites savoir à vos amis de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi.

Partager