Une explosion qui met la vie sens dessus dessous

12.05.2020 - 11:28 | Christian Possa

Dorina avait sept ans lorsqu’elle a été placée au foyer pour enfants Stefan Voda. L’attention qui lui est portée au foyer aide la fillette à prendre confiance en elle et à rattraper son retard à l’école.

drei_generationen_auf_einem_bild_kinderdorf_pestalozzi
La joie d’une famille réunie: La mère Nelea, Dorina et sa grand-mère Natalia

Tout commence par une forte explosion. Dans la maison où vivent Dorina, ses parents et ses grands-parents, le poêle explose soudainement. Sans chauffage, les conditions de logement déjà précaires de la famille, installée dans le village rural de Cioburciu, deviennent insupportable pour l’enfant. À cela s’ajoute le cancer de sa grand-mère Natalia: sa mère Nelea doit s’occuper d’elle activement durant les années suivantes. Le coeur lourd, la famille de Dorina doit la placer au foyer pour enfants. Stefan Voda est l’un des six «centres de placement» de Moldavie où la Fondation Village d’enfants Pestalozzi s’investit avec l’ONG locale Centre for Childhood, Adolescence and Family (CCAF) pour les enfants et adolescents aux besoins éducatifs spécifiques. Au centre de ses priorités se trouvent l’intégration à l’école, la sensibilisation qui va de pair de tous les acteurs impliqués ainsi que l’amélioration de la coopération entre les foyers et les écoles.

L’institutrice Liuba Chetrari se souvient encore de la manière dont Dorina s’est présentée à elle lors de son arrivée en première classe, au milieu de l’année scolaire. «Au début, elle avait des difficultés d’apprentissage et des problèmes de comportement, car sa situation familiale était très compliquée.» La fillette s’est cependant montrée très talentueuse et curieuse d’apprendre. Grâce à l’aide reçue dans le centre de ressources et à l’accompagnement individuel prodigué par le foyer, elle a pu rapidement rattraper le niveau de ses camarades de classe. Par ailleurs, ces derniers l’ont également aidée à améliorer ses aptitudes d’écriture et de lecture durant les pauses. Au cours d’ateliers supplémentaires, Dorina a pu développer des compétences sociales et communicatives.

«Ma grand-mère est en bonne santé, ma mère est heureuse, alors je suis heureuse moi aussi.»

Dorina – 10 ans

Au foyer pour enfants, la fillette de 10 ans découvre aujourd’hui sa passion pour le chant et la peinture. «Pouvoir s’exprimer de manière créative l’a aidée à renforcer sa confiance en elle», se réjouit Vadim Dimitreo, le directeur du foyer. De grande taille, cet homme aux larges épaules et à la poignée de main vigoureuse n’a pas seulement l’apparence du protecteur des enfants et adolescents de Stefan Voda; Les douze années qu’il a dû traverser sans sa mère à ses côtés l’ont marqué et ont rempli son coeur d’empathie pour les plus vulnérables de la société. Il se sent proche de Dorina, comme le montre l’étreinte chaleureuse qu’il échange avec elle lors de sa visite à Cioburciu. Après deux ans et demi au foyer pour enfants, Dorina peut enfin être récupérée par sa famille. Sa mère Nelea est toujours rongée par la culpabilité d’avoir dû confier sa fille au foyer, même si la joie d’avoir de nouveau son enfant auprès d’elle l’emporte malgré tout. Dorina en témoigne, le visage rayonnant: «Ma grand-mère est en bonne santé, ma mère est heureuse, alors je suis heureuse moi aussi.»

Autres articles de Christian Possa

Donner

Oui, j’aimerais effectuer un don pour les projets les plus urgents.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour le Village d'enfants.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Afrique de l’Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Amérique centrale.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Asie du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais rejoindre le Cercle d’amis.

Merci beaucoup pour votre don

Faites savoir à vos amis de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi.

Partager