La journée scolaire des enfants de foyers en Moldavie

13.03.17 | Christin Eugster

La Fondation Village d’enfants Pestalozzi a confié au photographe et pédagogue Peter Käser la réalisation de comptes-rendus photographiques sur les projets éducatifs qu’elle soutient en Moldavie. Peter Käser a passé sa première journée sur place en compagnie d’Elena, une fillette de douze ans qui vit dans un foyer pour enfants avec ses deux soeurs. Dans ce compte-rendu personnel, il relate sa perception.

la_journee_scolaire_des_enfants_de_foyers_en_moldavie_magazine_2017_2
© Fondation Village d’enfants Pestalozzi

Les longs couloirs de l’école austère me conduisent dans une classe où les enfants travaillent avec application. L’enseignante lit à haute voix un récit d’aventure moldave sur lequel les élèves doivent répondre à des questions par écrit.

Elena est assise à côté de Mariana qui l’aide à faire ce devoir. Mariana est éducatrice spécialisée. Sans son aide, Elena serait dépassée, du fait qu’elle avait souvent manqué l’école par le passé, lorsqu’elle vivait encore avec sa mère alcoolique. Mariana aide des enfants de foyers à maîtriser les tâches scolaires. La bonne entente entre Elena et Mariana est manifeste. Seul un tel accompagnement permet aux enfants de foyers de suivre en classe.

L’école se termine à 14 heures. Après une courte marche à travers un quartier triste, je parviens au foyer pour enfants avec Elena. Elle y vit avec quatorze autres enfants âgés de 4 à 18 ans. Après un repas de midi léger, les enfants se rendent dans la salle de classe du foyer pour faire leurs devoirs. Je suis stupéfait en apprenant qu’en Moldavie, il n’est pas rare que ceux-ci représentent trois à quatre heures de travail par jour. Les enfants du foyer sont très heureux de pouvoir compter sur le soutien de la répétitrice Danjela. Toujours patiente, elle aide ceux qui ont des difficultés, veille à une ambiance détendue propice à l’étude et encourage en cas de problèmes de motivation. Ces offres ne sont possibles que grâce au soutien de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi, tout comme les bricolages au laboratoire créatif et les jeux dans la ludothèque, d’ailleurs. Tout cela manque dans les autres foyers publics. de Peter Käser

Apprenez-en plus sur «Offrir des perspectives d’avenir à des enfants traumatisés» dans cette édition du magazine et retrouvez des autres nouveautés des projets internationaux et du village d’enfants.

Ci-dessous, le magazine est disponible pour télécharger.

Autres articles de Christin Eugster

Donner

Oui, j’aimerais effectuer un don pour les projets les plus urgents.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour le Village d'enfants.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Afrique de l’Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Amérique centrale.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Asie du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais rejoindre le Cercle d’amis.

Merci beaucoup pour votre don

Faites savoir à vos amis de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi.

Partager

Sorry

Leider konnten wir die Zahlung nicht betätigen

Sorry

Leider ist ein Fehler aufgetreten