Distinction pour l’acceptation culturelle en classe

22.02.17 | Manuela Flattich

La jeune Thaïlandaise Hassayarat Panchaichok enseigne à ses élèves de 3e primaire à comprendre les différences culturelles dans leur pays. Elle contribue ainsi à réduire durablement les conflits, autrefois à l’origine de guerres sanglantes. La jeune femme a récemment été récompensée pour ses projets innovants dans les écoles. C’est lors d’une formation intensive de 12 jours suivie au Village d’enfants Pestalozzi qu’elle avait acquis les connaissances nécessaires à sa démarche.

bilddd
Une représentante du ministère thaïlandais de l’éducation remet à Hassayarat Panchaichok un prix pour ses projets innovants dans les écoles. © Fondation Village d’enfants Pestalozzi

Hassayarat Panchaichok enseigne depuis cinq ans dans l’école Ban Jabo, au nord-ouest de la Thaïlande. Là-bas, elle donne des cours de langue thaï, de mathématiques, de religion et de culture à des élèves âgés de neuf à dix ans. L’école fait partie d’un projet éducatif soutenu par la Fondation Village d’enfants Pestalozzi permettant à des enfants de minorités ethniques d’avoir accès à un enseignement de qualité et promouvant le développement personnel ainsi que le maintien des connaissances indigènes.

Formée au Village d’enfants

En février 2016, cette jeune femme de 34 ans a fait le voyage jusqu’en Appenzell pour suivre une formation de douze jours, «le Senior Professional Training», au Village d’enfants de Trogen. Ce séminaire de formation continue est régulièrement organisé au Village d’enfants pour les personnes en charge de l’encadrement dans les organisations partenaires. En collaboration avec 15 autres personnes qualifiées venues de cinq pays où la fondation a des projets, Hassayarat s’est penchée sur les opportunités et les difficultés des projets d’éducation menés dans les pays où cohabitent de multiples cultures et religions. «Nous avons pu nous familiariser avec les méthodes permettant de surmonter les obstacles de façon ludique et de réaliser nos projets avec succès.»

Appliquer les méthodes au niveau local

De retour dans son pays, cette jeune enseignante passionnée a mis sur pied un programme pour son école. «J’y ai intégré les méthodes apprises dans le Village d’enfants et les ai adaptées aux besoins locaux.» Le concept ainsi élaboré détaille la manière dont les enseignants peuvent intégrer les contextes culturels des élèves dans leurs heures de classe et réduire les conflits entre les enfants.

L’éducation, un chemin vers la paix

Hassayarat aborde ainsi un problème qui perdure en Thaïlande depuis longtemps: diverses ethnies et religions cohabitent dans le pays, ce qui entraîne souvent au sein de la population des conflits liés à des divergences d’opinions ou de conceptions. Cela commence dès l’école. «Grâce à mes méthodes, les enfants comprennent les différences culturelles et apprennent le respect mutuel, réduisant ainsi les conflits dans notre pays», explique cette enseignante engagée. Par exemple, elle montre aux élèves l’image d’un enfant et leur demande d’associer le portrait à la culture d’un groupe de population. Ils apprennent alors à connaître le mode de vie de ce groupe et réalisent que l’enfant est comme eux, malgré sa différence culturelle. Elle interroge ensuite les enfants sur la manière dont ils percevaient les cultures étrangères avant la leçon et dont ils veulent à l’avenir utiliser leurs nouvelles connaissances. «Non seulement ces jeunes assimilent bien le contenu du cours, mais en plus cet enseignement les accompagne pour la vie.»

Distinction pour un engagement fructueux

Le gouvernement a également reconnu l’effet positif du nouveau programme scolaire. Hassayarat s’est ainsi vue remettre la médaille de bronze par la commission des enseignants du ministère thaïlandais de l’éducation dans la catégorie «One School – One Innovation». Ce prix annuel a pour objectif d’améliorer durablement la qualité de l’éducation et des cours en Thaïlande. «C’est un grand honneur de recevoir ce prix, qui confirme le sens de notre travail», dit-elle en souriant. Cette distinction, mais surtout les changements observés en classe, motivent cette jeune Thaïlandaise à continuer de sensibiliser les enfants aux différences culturelles et religieuses. «C’est ainsi que les jeunes deviennent des citoyens thaïlandais tolérants et pacifiques.»

La Fondation Village d’enfants Pestalozzi félicite Hassayarat Panchaichok pour cette honorable distinction et lui souhaite une excellente continuation!

Autres articles de Manuela Flattich

Donner

Oui, j’aimerais effectuer un don pour les projets les plus urgents.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour le Village d'enfants.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Afrique de l’Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Amérique centrale.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Asie du Sud-Est.

Oui, j’aimerais effectuer un don pour l’Europe du Sud-Est.

Oui, j’aimerais rejoindre le Cercle d’amis.

Merci beaucoup pour votre don

Faites savoir à vos amis de la Fondation Village d’enfants Pestalozzi.

Partager

Sorry

Leider konnten wir die Zahlung nicht betätigen

Sorry

Leider ist ein Fehler aufgetreten